Le sport fait son cinéma

23 mai 2016
Jean-Luc Chovelon

poids_500En feuilletant nonchalamment le programme télé, une tartine beurrée dans une main et le café posé devant moi (en écrivant ces mots, je viens de comprendre pourquoi mon journal était dans une sale état), je suis tombé sur un film qui doit passer ce lundi soir sur une des énièmes chaines de la TNT, ” A nous la victoire ” oeuvre improbable qui réussit à réunir (en 1981) sur la même affiche Pelé, Bobby Moore et Osvaldo Ardiles, Sylvester Stallone (vous ne rêvez pas !) et John Huston à la réalisation (pour les incultes, il a réalisé quelques chefs d’oeuvres comme ” Le faucon maltais “, ” Le trésor de la Sierra Madre ” (oscar du meilleur réalisateur en 1948), ” Casino royale, ” L’homme qui voulut être roi “…) Dans mes souvenirs, cela n’a rien d’un chef d’oeuvre mais cette histoire de match de foot entre prisonniers de guerre rassemble ce qui s’est longtemps fait de mieux comme footballeurs. Et rien que ça, ça vaut le détour.

Le sport et le cinéma n’ont pas toujours fait bon ménage. A dire vrai, j’ai longtemps cru que ça n’allait pas ensemble, mais alors pas du tout. Pour la simple raison que le scénario d’un match, d’une rencontre ou d’une manifestation sportive se suffit à lui-même et que les codes du cinéma l’alourdissent plus qu’ils ne le servent. Mais il y a quand même de bons moments, surtout quand le sport est utilisé comme décor. Je me souviens, par exemple, de la scène d’ouverture de ” L’Espion qui m’aimait ” et de l’interminable course poursuite à ski dans les Alpes Autrichiennes, du match de basket dans ” Vol au dessus d’un nid de coucou “, de la célébration du ping-pong et de la course à pied dans ” Forrest Gump “, du match de foot entre animaux dans le dessin animé ” L’apprentie sorcière “, des parties de bowling dans ” The big Lebowski” ou encore du match de volley entre cardinaux dans ” Habemus Papam ” de Nanni Moretti… Ces scènes de sport embellissent le film car elles ne sont pas le sujet central. Quand le sport prend un rôle plus important, la mayonnaise prend difficilement. Je n’ai guère apprécié ” Invictus ” même si j’aime bien la réalisation de Clint Eastwood (j’ai plus apprécié ” Million Dollar Baby “) qui montre très bien, à mon sens, les limites du genre. Par contre, il y a quelques exceptions comme  ” Raging Bull ” avec la performance remarquable de Robert de Niro dans la peau de Jake LaMotta, ou bien ” Coup de tête ” avec Patrick Dewaere, ou encore ” Les chariots de feu “. Je me souviens avoir vu au Québec le film ” Maurice Richard ” (avec Roy Dupuis) sur cette star du hockey des années 50 sur fond de révolution tranquille, un film qui sert une dramaturgie intacte. En fait, il y a plein de films sur le sport…

Pourtant, il reste que le sport n’a pas besoin du grand écran pour faire son cinéma. Regardez le phénomène Ibrahimovic, la réalité se suffit à elle-même. Et le cas n’est pas isolé puisque la performance sportive est la conclusion d’une histoire qui a la particularité d’être originale autant que la performance est unique. Sur ce sujet, je ne saurais trop vous recommander la lecture de ” Desports “, revue trimestrielle qui a consacré son numéro 8 de janvier dernier sur le cinéma et le sport. Plus généralement, cette publication parle de sport comme nulle autre et ça fait du bien par où ça passe.

C’est peut-être parce qu’il nous raconte une histoire, à l’instar du cinéma, que le sport a un sens…

Jean-Luc Chovelon

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

1 Comment. Leave new

Patrick Baldoureaux
24 mai 2016 6 h 04 min

Parmi les films qui ont le sport en toile de fond je citerai l’enfer du dimanche avec Al Pacino, Jamie Fox et Oliver Stone à la baguette pour le foot américain, et la légende de Bagger Vance sur le golf avec Will Smith, Matt Damon, et Charlize Théron, et Robert Redford derrière la caméra…. deux films qui vont au-delà du sport…. merci pour ces articles réguliers qui sont toujours très intéressants…

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.